Plaidoyer en faveur de l'erreur

Je ne sais pas où vous en êtes dans votre rapport à l'erreur aujourd'hui. Mon propre rapport à l'erreur a été problématique pendant très longtemps, et c'est ce qui motive la rédaction de cet article!

 

3615 MY LIFE

Enfant et ado, j'étais une élève modèle, très performante, hyper-scolaire. Pendant longtemps, je réussissais tout ce que je t'entreprenais, sur le plan strictement scolaire tout du moins. Assez tôt, je me suis focalisée sur cet aspect là de ma vie : c'est là que je misais toutes mes performances, vu que c'était là où j'étais vraiment douée et reconnue pour mes compétences. Je lisais énormément. Rajoutez une bonne dose de lucidité et de perfectionnisme, et sans m'en rendre compte, je me suis peu à peu déconnectée de la réalité, de l'expérience, du courage et de l'audace de tenter des choses.

Ma vie de cette époque, je me la représente comme une tour : chaque année, on monte un peu plus haut, chaque année on rajoute des étages, et chaque année le risque augmente quand on tombe de la tour. Parce qu'à ce moment là, je croyais que si je me trompais, j'allais tomber de ma tour, et que ma vie était foutue.

Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ne pas se planter, ça ne m'a pas du tout aidé à construire ma confiance en soi. En fait, c'est même l'effet inverse que j'ai obtenu : j'avais tellement peur de me tromper, de faire des erreurs, que j'avais fini par être totalement paralysée.

Quand je m'en suis rendue compte, j'ai commencé à travailler mon rapport à l'erreur, à démêler ce qui venait des attentes parentales, des exigences de mes enseignants, des croyances sociétales, de mes propres exigences aussi. Et surtout, j'ai commencé à passer à l'action, à faire des p'tits trucs et des gros projets, à OSER. Et la vie est bien plus chouette depuis!

 

 

La confiance se construit dans l'erreur et l'échec

Lorsque vous vous trompez, c'est votre capacité à réagir, à corriger le tir, qui fait de vous quelqu'un de performant. De la même manière, lorsqu'un enfant se trompe, c'est ce qu'il fait de cette erreur qui est déterminante pour sa confiance en lui.

 

La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber,

mais de se relever à chaque chute.

Confucius

 

Alors oui, se tromper, c'est désagréable sur le coup. L'image que l'individu a de lui-même n'est pas toujours reluisante. Parfois, il peut lui arriver d'avoir du mal à reconnaître son erreur (allant parfois jusqu'au déni), ou d'en vouloir aux autres et se montrer agressif.

 

Les médias et les réseaux sociaux sont un vrai fléau pour la confiance en soi et le rapport à l'erreur car ils ne nous montrent que la partie émergée de l'iceberg : le succès. On oublie trop souvent que derrière les exploits de tel champion, ou encore le tout dernier clip du rapeur à la mode, il y a des heures de travail acharné, d'investissement personnel, de découragement... et d'échec!

 

 


Comment accompagner les enfants au travers des erreurs?

Certains enfants sont plus sensibles que d'autres au fait de faire des erreurs, et vont même parfois jusqu'à éviter des situations simplement au cas où ils risqueraient de se tromper, par pure anticipation. A terme, cela fragilise la confiance en soi, et nuit à la persévérance. Or c'est justement la persévérance qui est la base de cette capacité à mobiliser ses ressources lorsque l'enfant est face à une erreur ou un échec. Il est donc impératif de la muscler pour en faire une force!

 

Face à un enfant en situation d'erreur, on peut :

 

L'aider à verbaliser son ressenti (si il semble affecté par la situation)
Grâce à une écoute active, il va pouvoir mettre les mots sur son mal-être, et ainsi dégonfler sa bulle émotionnelle. Une simple amorce type "oulala, je vois que d'avoir raté ton devoir de maths te met dans une sacrée colère!" peut suffire.

 

Réparer l'erreur lorsqu'elle est réparable!

Votre enfant renverse son verre d'eau sur la table? Pas de souci, c'est lui qui éponge. Il oublie de noter ses devoirs? C'est lui qui appelle son copain pour les demander. Un de vos élèves vous a manqué de respect? Demandez lui un coup de main en mode "super-assistant" dans votre classe pendant quelques jours.

L'objectif est de dédramatiser et de trouver une solution de sortie honorable et acceptable pour tous. Il n'est pas question de punir dans ces situations là : ça serait contre-productif. Si l'adulte est trop énervé sur l'instant, il vaut mieux différer la demande de réparation, plutôt que crier / punir (le genre de trucs qu'on fait souvent sous le coup de l'impulsivité...)

 

Qu'apprends-tu de cette erreur?

La vie est faite d'expériences, et les erreurs ne sont qu'une catégorie d'expériences! Les erreurs sont essentielles aux processus d'apprentissage car elles contribuent à modeler le cerveau pour ne garder que les manières-de-faire qui fonctionnent.

On peut donc accompagner le jeune en lui posant la question "Qu'est ce que tu as appris de cette expérience? Qu'est ce que tu vas changer pour que ça ne se reproduise pas? Comment vas-tu t'y prendre la prochaine fois?"

 

Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j'apprends

Nelson Mandela

Comment je me parle quand je me trompe?

A titre d'exemplarité, il va de soi que pour pouvoir être solide aux côtés des jeunes et les accompagner face à leurs erreurs, il vaut mieux être soi même au clair avec le processus de l'échec.

Alors une petite question pour vous, amis lecteurs : comment vous parlez-vous quand vous vous trompez? Comment réagissez-vous d'habitude?

Si vous vous rendez compte que vous avez tendance à ruminer, à vous agacer vous-même, à vous dire que vous êtes la pire tête en l'air du monde/ le pire bricoleur de la planète / les plus nuls en matière d'organisation, ou encore que vous virez parfois à l'agressivité envers les autres ou vous-même, vous avez bien compris que ce n'est pas le plus aidant, pour vous et pour les enfants. Mais pas de panique, vous avez déjà toutes les solutions!

Avec beaucoup de douceur envers vous-même, je vous suggère de revenir aux paragraphes précédents, et de les appliquer pour votre propre difficulté. Le top, c'est de le faire pour vous AVEC vos enfants ou vos élèves. Etre cet adulte qui gère ses erreurs avec bienveillance envers lui-même sera le meilleur exemple que vous pourrez leur donner.

 

Je vous souhaite donc de rater beaucoup d'expériences!  :D

 

Share on Facebook
Please reload

Catégories
Please reload

© 2019 by Les ateliers de Manue - All rights reserved

  • Facebook - White Circle