© 2019 by Les ateliers de Manue - All rights reserved

  • Facebook - White Circle

Les multipotentiels

J'aimerais vous partager un concept que j'ai découvert il y a peu, et qui m'a vraiment éclairé sur mon fonctionnement intérieur. Si ça peut aider certains adultes, ou certains enfants, alors c'est gagné  :-)

"Quand je serais grande, je serais..."

Je me souviens combien cette phrase me hantait pendant mon enfance! Tous les rêves étaient permis : ça faisait tellement rêver de s'imaginer devenir grande. Pour moi, ça signifiait simplement être libre.

Je me souviens que je trouvais la vie d'enfant tellement nulle et ennuyeuse que j'étais pressée de grandir, de voir le monde, et de pouvoir travailler. Les années sur les bancs de l'école m'ont semblé interminables, j'avais vraiment le sentiment de perdre mon temps. Je me souviens que la plupart de mes professeurs m'ont à un moment ou à un autre demandé d'arrêter de poser des questions "parce que ce n'est pas dans le programme"!
Bref, j'étais vraiment RAVIE de quitter le système scolaire pour pouvoir enfin travailler. Sauf que ça a été la grosse désillusion... Ça n'était pas du tout ce que j'avais imaginé question liberté, épanouissement personnel etc. Au bout de 6 mois d'activité professionnelle, je me suis rendue compte que le métier d'ingénieur n'était pas pour moi.

La discussion avec un type sensé m'aider a donné à peu près ça :

- "Dites, c'est normal que je pense avoir fait le tour de la question dans mon boulot? que je me désintéresse complètement du métier? que tout m'ennuie? au bout de 6 mois?

- C'est normal, il faut arrêter de rêver : le travail, c'est pour gagner de l'argent, et l'épanouissement, cherchez-le pendant votre temps libre"

Discussion paranormale

Rire jaune
J'ai cru le type. J'ai tenu le coup pendant 5 ans, et puis j'ai craqué.

 

 

La reconversion professionnelle s'est imposée d'elle-même. J'ai eu l'impression de retourner au moment du collège, ce grand moment où on doit choisir son orientation : "qu'est ce que tu veux faire quand tu seras grande?".
La réponse honnête, c'est que je n'en sais rien du tout. Bien évidemment, je me retrouve totalement dans le choix de l'accompagnement à la parentalité et l'animation auprès des femmes et enfants. Pour la première fois de ma vie, je me sens nourrie professionnellement, et c'est vraiment magique, génial, fabuleux, tout ce qu'on veut! Mais imaginer que ce métier soit mon métier-pour-toujours-pour-le-reste-de-ma-vie, c'est juste impossible.
 

Pendant longtemps, j'ai cru que je n'étais pas normale. Je ne comprenais pas pourquoi j'étais tellement boulimique de changement, de formation. Pourquoi j'avais tendance à me désintéresser du moindre projet à partir du moment où il se concrétise (après parfois des années de travail!). Tout m'intéresse, tout le temps. Je pourrais être en formation toute ma vie. Comment imaginer se contenter d'une situation unique comme source d'épanouissement?

 

Et puis j'ai revu une amie de longue date, qui a parlé de "multipotentiels" au détour d'une conversation. Le terme m'a interpellé. J'ai cherché, et je suis tombée sur cette vidéo :

Ca m'a fait un bien fou de savoir que ce fonctionnement est normal, juste un peu atypique. Ce que je prenais pour un manque d'assiduité, un manque de stabilité de ma part, c'était juste normal, et même salutaire pour ma bonne santé mentale.

 

Peut-être vous reconnaîtrez vous dans ce fonctionnement? Peut-être que ça éveillera aussi des questions par rapport à vos propres enfants?

 

Si vous êtes concernés, gardez à l'esprit que cette curiosité, cette bougeotte permanente et ce besoin de changement peuvent être de véritables atouts dans votre carrière professionnelle, dans votre parcours de vie. L'horizon devient plus large, les possibilités infinies, et la vie devient un peu plus magique chaque jour...

Share on Facebook
Please reload

Catégories
Please reload