© 2019 by Les ateliers de Manue - All rights reserved

  • Facebook - White Circle

Mes associés

Ce blog, ce site internet, mon activité professionnelle, tout ça n'existerait pas sans mes associés. J'ai à coeur de vous parler d'eux et de notre relation, parce que sans eux, ma vie n'aurait rien à voir avec ce qu'elle est aujourd'hui.
Mes associés ont respectivement 3 ans et 8ans.
Points communs : ils sont tous les 2 déscolarisés, ils pourraient passer leurs journées en extérieur quelle que soit la météo, et ils adorent la peinture. J'oubliais : ils présentaient des aptitudes limitées pour le sommeil longue durée étant bébé  :-D


Mes enfants ont assez largement contribué à me remettre en question, à balayer gentiment tous mes principes éducatifs pour me connecter à eux, et du coup à moi-même. Ce qui s'est fait plus ou moins dans la douleur hein (parce que les nuits à pas dormir avec un bébé hurleur pendant des mois, c'était quand même pas très cool!). Chemin chaotique, parcours éreintant et remplis de doutes. C'est ce que j'ai trouvé le plus difficile finalement quand je suis devenue maman : c'est que je n'étais jamais sûre de prendre la bonne décision. Globalement, je pensais être dans le vrai avec le maternage proximal, la non-violence éducative et l'écoute des émotions. Mais ce n'est que maintenant, avec mon aînée, que je peux voir les effets positifs de tout ce que nous avons mis en place. C'est long, 8 ans... La confiance en mes choix a été ébranlée plus d'une fois!

 

Bref, mes associés, je les côtoie tous les jours, à longueur de journée.

J'aime cette idée que nous sommes associés dans l'aventure de l'instruction en famille, et plus généralement dans la grande aventure de la vie. Nous avançons dans la même direction, nous nous entraidons, nous cultivons la bienveillance les uns envers les autres. Nous sommes associés dans les difficultés et les galères, les doutes et les crises aussi. Même si ils restent des enfants, et moi une adulte, ce regard que je porte sur eux suffit à les responsabiliser. Sans que je ne change quoi que ce soit.
Le quotidien se transforme comme par magie. En leur donnant ce rôle à part entière, ils sont plus coopératifs, plus aptes à négocier entre eux, plus patients aussi. Par contre, les jours où je ne suis pas dans cet état d'esprit, les disputes et les cris se multiplient, et les journées semblent beaucoup plus longues pour tout le monde.

Comme quoi, l'intention et le regard qu'on porte sur soi et sur ses enfants changent en profondeur le quotidien. Et chez vous, quelle place occupent vos enfants?

 


 

Share on Facebook
Please reload

Catégories
Please reload